"Yves est Opium"
Rencontre avec Jéromine Savignon

à

Réserver un billet

Quand on dit Opium, on pense évidemment à la fragrance qui fit scandale à la fin des années 1970 et dans laquelle le couturier-démiurge Yves Saint Laurent s’est investi totalement, du flacon au jus, en passant par la mythique campagne de publicité, le dossier de presse et les fêtes de lancement du parfum à Paris et New York. Mais, bien plus encore, c’est un esprit qui s’exprime aussi dans la collection « Chinoise » de l’hiver 1977. Yves est OpiumOpium est vraiment le fantasme absolu d’Yves Saint Laurent. 

Jéromine Savignon, auteur du texte Yves est Opium dans le catalogue « L’Asie rêvée d’Yves Saint Laurent », évoquera ce fascinant opéra de mode, de parfum et de mots, qu’imagina le couturier à la recherche du temps Opium.


OPIUM ! O.P.I.U.M., cinq lettres-sésame pour tenter d’apprivoiser l’insondable de la magie et du mystère « YSL ». 

O comme Orgasme, cet instant rare où l’artiste sait que les mirages de son âme deviennent la Beauté qu’il crée. 

P comme Prière, celle d’Yves Saint Laurent, voyageur mystique, dans sa quête des « énigmes inaccessibles d’un EXTRÊME-ORIENT PRODIGIEUX ». 

I comme Illuminations, ou la cohorte de ces visions de luxe, de démesure et de volupté qui acculent Saint Laurent à la création. 

U comme Unique car Yves est Opium. Tout l’oeuvre Opiumest, vraiment, avec une puissance d’expression inédite, son œuvre d’art totale, unique, l’epitome, le résumé-manifeste de son génie créatif. 

M comme Mystère… Opiumou le mystère signé « YSL ». 

Jéromine Savignon

Historienne de la mode, Jéromine Savignon est l’auteur de Le studio d’Yves Saint Laurent Miroir et Secrets (Paris, Editions Actes Sud, 2014), Faiseur de Rêves, en collaboration avec Gilles de Bure (Paris, Editions Assouline, 2013), Azzaro (Paris, Editions Assouline, 2011), Saint Laurent rive gauche La Révolution de la Mode (Paris, Editions La Martinière, 2011), Michael Jackson par Arno Bani (Paris, Editions du Chêne, 2010), Jacques Fath (Paris, Editions Assouline, 2009), Jean-Louis Scherrer (Paris, Editions Assouline, 2007), Cacharel Le Liberty (Paris, Editions Assouline, 2002) et de L’Esprit Vionnet (Lyon, Université de la Mode, 1994).  

Elle a par ailleurs écrit divers articles, notamment « “A bas le Ritz… Vive la rue !” La naissance de l’esprit rive gauche » (catalogue de l’exposition « Yves Saint Laurent », Petit Palais, 2010), « Dior La passion créatrice » (catalogue de l’exposition éponyme, Musée du Président Jacques Chirac, 2010), « “Portrait-souvenir” de Madeleine Vionnet par Jacques Griffe » (catalogue de l’exposition « Madeleine Vionnet, puriste de la mode », Les Arts décoratifs, 2009), « L’image révélée, signature d’une marque » (La mode des Sixties L’entrée dans la modernité, Paris, Editions Autrement, 2007), la préface du catalogue Paul Poiret (Hôtel Drouot, 2005), « Et B.B. créa… la mode vichy » (Editions Bleu autour, 2004) et « Le sport et la mode », en collaboration avec Olivier Saillard (L’Encyclopédie du Sport, 2002).

Elle contribue également au magazine HOLIDAY. Dernier article paru : « Remember the mirage », the Bhutan Issue, Autumn/Winter 2018. 

Surtout sensible à la personnalité et au récit émotionnel des marques, elle a effectué diverses missions d’étude et de conseil en matière de communication et stratégie créative, en particulier pour Cacharel, L’Oréal Division Luxe, Saint Laurent, Chanel, Vionnet, Jacques Fath, Azzaro…