Accéder au contenu principal

A propos de l’exposition

 « J’aime l’or, c’est une couleur magique ; 
pour le reflet d’une femme, c’est la couleur du soleil. »


2022 marque la célébration des 60 ans de la première collection Yves Saint Laurent sous son propre nom ainsi que les 5 ans d’existence du Musée Yves Saint Laurent Paris. À ces occasions, l’exposition anniversaire GOLD explore les touches d’or qui ont traversé l’oeuvre du couturier.

Sous le commissariat d’Elsa Janssen, directrice du musée depuis mars 2022, en association avec l’équipe scientifique du musée et avec la complicité artistique d’Anna Klossowski*, l’exposition GOLD, Les ors d’Yves Saint Laurent explore le doré à travers une quarantaine de robes haute couture et prêt-à-porter, une sélection d’accessoires, d’objets et des vitrines composées entièrement de bijoux, apparats indispensables à la silhouette Yves Saint Laurent. Des tout premiers boutons ponctuant les cabans aux robes entièrement dorées, aucune collection n’échappe à la touche « or » du couturier. Toutes matières se prêtent à ces éclats : brocarts, dentelles, lamés, sequins, cuirs, broderies, tissus, bijoux, parfum, l’or scintille...

« Du noir moderne. Je l’allume toujours avec de l’or, en boutons, en ceinture, en chaînes. »

Qu’il s’agisse des souvenirs ensoleillés d’Oran, de Marrakech, d’objets collectionnés par Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, des accessoires créés par Loulou de la Falaise, le doré a été une source d’inspiration artistique tout au long de sa carrière.

« Le soir doit briller, sans cela il serait un peu ridicule… »

Le parcours chrono-thématique fait écho à la solarité du personnage d’Yves Saint Laurent, et révèle l’éblouissante diversité des ornements, la richesse des tissus, la brillance des matériaux. 

De la robe-bijou réalisée pour la collection automne-hiver de 1966 et photographiée par David Bailey aux robes pailletées portées par Zizi Jeanmaire ou Catherine Deneuve, c’est tour à tour l’exaltation du pouvoir des femmes, les années Palace et l’esprit de fête qui sont convoqués.


* Commissaire d’expositions et historienne de l’art, Anna Klossowski co-fonde en 2015 « We Do Not Work Alone ». Fille de Loulou de La Falaise et filleule d’Yves Saint Laurent, elle entretient un lien tout particulier avec le Musée Yves Saint Laurent Paris.