Yves Saint Laurent
Rencontre avec Sophie Lemahieu

at

Yves Saint Laurent est présenté comme celui qui a puisé dans la garde-robe masculine pour créer le vestiaire de la femme moderne. On évoque aussi fréquemment ses hommages à la peinture, la littérature ou la musique. 

Son goût historiciste est en revanche plus rarement étudié. Or, nombreuses sont ses créations qui dénotent un véritable intérêt pour l’histoire du vêtement et un œil exercé porté sur les modes du passé. Ses lectures historiques et romanesques comme ses œuvres d’art sont autant de sources au cœur desquelles le vêtement ancien est inspecté avec minutie, afin d’être réinterprété pour la collection. Des drapés à l’antique à la collection dite « Libération » de 1971, les influences fourmillent dans leur grande variété. 

Sophie Lemahieu

Sophie Lemahieu est co-auteure de l’ouvrage Histoire des modes et du vêtement (dir.D.Bruna et C.Demey, 2018) pour lequel elle a écrit sur la mode de la seconde moitié du XXèmesiècle. 

Historienne de l’art et ethnologue, sa démarche est d’étudier le vêtement au regard de ces deux disciplines. 

C’est dans cette optique qu’elle enseigne l’Histoire de la mode et du costume à l’École du Louvre depuis cinq ans. La haute couture y est abordée au même titre que les modes des contre-cultures. 

Ses travaux de recherche ont donné lieu à diverses publications : sur les vêtements des femmes politiques (catalogue d’exposition Tenue correcte exigée !, 2016) ou encore sur les corsets et les crinolines dans la mode contemporaine (La mécanique des dessous, 2013). 

Elle s’occupe actuellement des réserves de costumes de la Comédie-Française.