Sidaction
Ensemble contre le sida

Dès le début des années 1980 et les premiers cas de sida, Pierre Bergé prend conscience qu’une nouvelle pandémie très violente est en train d’apparaître. Dès lors, il lutte avec pugnacité ce virus si meurtrier. Soutenir les personnes vivant avec le VIH, informer, financer des programmes ou encore dénoncer les conséquences humaines des politiques mises en œuvre – ou non – il n’a de cesse de se battre contre les réalités néfastes du virus du sida.

© Vincent Isoré
© Vincent Isoré

D’abord président d’Arcat-sida, Pierre Bergé prend ensuite la présidence de Sidaction en 1996 (qui s’appelle jusqu’en 2007 Ensemble contre le sida). Line Renaud qui mobilise le milieu artistique depuis de nombreuses années au sein de son association « Artistes contre le sida », devient par la suite vice-présidente de Sidaction à ses côtés.

Le 7 avril 1994, une première opération de collecte de fonds est organisée pour répondre à la détresse des malades et financer la recherche. Avec l’engagement de tous, Sidaction réussit à s'inscrire dans la durée. En restant un opérateur de collecte de fonds important, mais surtout en devenant un acteur central de la lutte contre le sida, en France et dans le monde. Depuis sa création, Sidaction a permis de collecter plus de 300 millions d’euros. 

L'expertise de Sidaction, son lien permanent avec le terrain, sa volonté continue de financer tant la recherche que le secteur associatif, son exigence d'efficacité et sa rigueur lui ont valu d'être reconnue d'utilité publique. Mais ce chemin témoigne par-dessus tout de la pertinence des principes fondateurs qui ont toujours guidé son développement. Trois grands principes qui ont toujours placé les malades au cœur de son action : rassembler, agir sur tous les fronts et répondre aux besoins urgents du terrain.