Accéder au contenu principal

A propos de l’exposition

Anne-Marie Muñoz-Yagüe, née Poupard, le 27 février 1932 à Bordeaux, a grandi dans la ville de La-Teste-de-Buch, sur les bords du bassin d’Arcachon. Elle y apprend à jouer du piano, étudie l’espagnol, rêve de la capitale et découpe dans les magazines des silhouettes de vedettes de films qu’elle colle dans ses cahiers.

À 18 ans, son oncle, le musicien et compositeur Henri Sauguet, l’invite à le rejoindre à Paris et la présente à Christian Dior, un ami de longue date qui la fait entrer dans sa maison de couture en février 1951. Elle y découvre les différents métiers de la haute couture et y rencontre en 1955 Yves Saint Laurent (âgé de 19 ans) et le mannequin vedette Victoire Doutreleau. Avec Karl Lagerfeld, dont elle est déjà la complice, ces quatre-là deviennent inséparables.

Après une décennie passée chez Dior, Anne-Marie assiste le 29 janvier 1962 à la première collection d’Yves Saint Laurent et rejoint en 1963 Yves et Pierre Bergé. Elle dirigera dès lors toute la création de la Maison Yves Saint Laurent jusqu’à sa fermeture en 2002, soit plus de cent cinquante collections de haute couture et de prêt-à-porter.

Chez Yves Saint Laurent, on se souvient d’elle comme étant tout à la fois exigeante, perfectionniste, professionnelle, discrète, attentive, humaine et chaleureuse.

Dans sa vie personnelle, c’est une grande lectrice, cultivée, intelligente, raffinée, réservée et très éloignée des esprits conventionnels, tout comme ses principaux amis : le couple d’artistes sculpteurs Claude et François-Xavier Lalanne, la photographe Martine Barrat, le dramaturge Copi, les peintres Erró, Antonio Recalcati, Antonio Saura, Roland Topor, et aussi Clara Saint, Loulou de la Falaise, Blanca Li, Marie Beltrami, Marie Binet, Caroline Champetier…

Anne-Marie épouse en 1962 José-Maria Muñoz-Yagüe, avec lequel elle aura deux enfants, Carlos et Marie.

Anne-Marie est décédée le vendredi 3 janvier 2020.